Panier

Votre panier est vide.

Recommandés pour vous

Seulement 50,00€ avant de bénéficier de la livraison gratuite !

Qu’est-ce que le CBD ?

 

Dans la société, lorsque le chanvre est évoqué, on fait souvent l’amalgame avec le cannabis. Bien que le chanvre et le cannabis fassent partie de la même espèce (Cannabis Sativa) et de la même famille (Cannabaceae), les similitudes s’arrêtent là. 

Mais alors, en quoi sont-ils différents ? Le cannabis a tout simplement une teneur en THC bien plus élevée que le chanvre.

Le THC est une molécule cannabinoïde qui possède un effet psychoactif. Celle-ci est à ce jour encore illégale en France. La concentration du THC dans le cannabis est de 15 à 25% en moyenne… Alors qu’elle ne doit pas dépasser 0,2% dans le chanvre industriel. 

Dans ce guide, nous n’allons pas nous intéresser au THC, mais bien au CBD. Cette molécule cannabinoïde est légale en France notamment et sans le moindre danger pour la santé. Issu du chanvre, le cannabidiol possède même des bienfaits prouvés sur la santé. 

 

Le chanvre : une plante exceptionnelle

Le chanvre est l’une des plus anciennes plantes cultivées par l’Homme. Son utilisation remonterait au néolithique. À cette époque, le chanvre permettait surtout de fabriquer des fibres textiles, mais ses vertus médicinales étaient également déjà connues. 

Qu’en est-il aujourd’hui ? La France est aujourd’hui le plus gros producteur européen de chanvre industriel. On parle de chanvre industriel lorsque la concentration en THC est inférieure à 0,2%. Celui-ci est totalement légal. 

Les utilisations du chanvre industriel sont nombreuses :

  • La tige permet de fabriquer des fibres textiles, ainsi que des matériaux de construction comme le béton de chanvre.
  • Les fleurs, qui se composent de près de 110 cannabinoïdes, sont transformées en graines. 
  • Après la floraison, à la fin de l’été, les fleurs se transforment en graines. Ces dernières ne contiennent alors plus du tout de cannabinoïdes et permettent d’obtenir de l’huile et de la farine de chanvre. Cette dernière est réputée pour sa richesse en protéines. 

Actuellement en France, il est possible d’exploiter les graines et la tige du chanvre, mais pas les fleurs et les feuilles. Courant 2021, la réglementation va toutefois évoluer et rendre cette exploitation possible. 

Si le chanvre est une plante aussi cultivée depuis des siècles, c’est surtout parce qu’elle est vraiment écologique :

  • Elle n’est vraiment pas gourmande en eau ;
  • Elle n’a pas besoin d’engrais et de pesticides pour se développer ;
  • Elle capte autant de CO2 qu’une forêt ;
  • Elle est naturellement anti-parasitaire ;
  • Elle est produite localement.

 

Que faut-il savoir sur le CBD ?

Il existe 3 sortes de cannabinoïdes :

  • Les endocannabinoïdes, qui sont naturellement produits par notre organisme;
  • Les phytocannabinoïdes, qui sont principalement produits par la plante Cannabis Sativa ;
  • Les cannabinoïdes synthétiques, qui sont fabriqués en laboratoire et sont à visée médicale.

Tout comme le THC, le CBD est un phytocannabinoïde. Ces 2 molécules sont issues du chanvre et, plus précisément, de ses fleurs. En dehors de cela, ces cannabinoïdes sont très différents :

  • Le cannabidiol est légal et sans danger pour la santé. Il possède des propriétés calmantes et relaxantes, mais pas d’effet psychoactif. Il ne procure pas de sensation d’ivresse ou de risque d’accoutumance. Ses bienfaits sont nombreux et prouvés.
  • Le tetrahydrocannabinol ou THC est illégal. Celui-ci a un effet psychoactif et présente un risque de dépendance.

 

Quelles sont les méthodes d’extraction du CBD ?

Il existe 3 principales méthodes d’extraction pour obtenir du CBD :

  • Le dioxyde de carbone : l’extraction au CO2 permet de séparer les matières végétales du CBD grâce à l’utilisation du dioxyde de carbone supercritique. À ce jour, il s’agit de la méthode la plus avantageuse. Elle ne nécessite pas de solvants chimiques ni de fortes températures, ce qui la rend à la fois plus sûre et plus efficace pour obtenir une concentration optimale de cannabidiol. Il s’agit bien évidemment de la technique sélectionnée par Kaya. 
  • La distillation à la vapeur : ici, c’est la vapeur qui sépare l’huile de CBD des matières végétales. Cette technique n’est pas idéale, car si la température de la vapeur est trop élevée, les propriétés chimiques des cannabinoïdes peuvent être altérées. 
  • Les dissolvants (hydrocarbures et solvants naturels) : c’est exactement le même procédé qu’à la vapeur, mais ce n’est pas de l’eau qui est utilisée pour séparer le CBD des matières végétales, mais bien des solvants plus ou moins naturels. Cette technique est plus efficace que la vapeur pour obtenir du cannabidiol et également moins onéreuse, mais il peut y avoir des résidus toxiques très mauvais pour la santé. 

Comment fonctionne le cannabidiol sur l’organisme ?

Avant de consommer du CBD pour la toute première fois, il est important de bien comprendre comment cette molécule agit sur notre organisme. 

Il faut savoir que nous avons tous des récepteurs à cannabinoïdes dans le corps. Il s’agit du système endocannabinoïde. Selon les personnes, ces récepteurs sont plus ou moins nombreux, ce qui explique pourquoi nous ne réagissons pas tous de la même manière aux cannabinoïdes. 

Il en existe 2 sortes :

  • Les récepteurs CB1, qui réagissent au THC ;
  • Les récepteurs CB2, qui réagissent au CBD.

Pour faire simple, le cannabidiol a une action sur notre système nerveux et notre système immunitaire, ce qui lui permet d’avoir un impact direct sur l’humeur, l’anxiété, la performance et l’inflammation. 

Une fois que l’on comprend mieux son fonctionnement, on peut alors se demander comment il est préférable de le consommer, afin de profiter au mieux de ses bienfaits. Cette molécule est disponible sous différentes formes, à savoir :

  • Huiles ;
  • Compléments alimentaires ;
  • Boissons et tisanes ;
  • Cosmétiques ;
  • Médicaments (pour usage sur l’homme, mais également les animaux) ;
  • Vape ;
  • etc.

La biodisponibilité du CBD, c’est-à-dire la capacité de la molécule à passer dans le sang, est très variable selon la voie d’administration. Il faut aussi savoir qu’il s’agit d’une molécule liposoluble. Ainsi, il est préférable de mettre quelques gouttes d’huile à base de CBD sous la langue, plutôt que de boire une tisane qui se compose de cannabidiol. Certains formats sont donc plus efficaces que d’autres. 

En France, le CBD reste une molécule encore méconnue. De plus en plus étudiée, ses bienfaits sont désormais prouvés et l’on trouve aujourd’hui un certain nombre de produits très efficaces qui renferment cette molécule, comme c’est le cas avec les différentes gammes Kaya. 

Keep cool ;)

@feelkaya

translation missing: fr.general.search.loading
×
Welcome Newcomer